WANOMICHI

 

WANOMICHI

« Voie de l’Harmonie, Voie de la Paix » Wanomichi a pour fondement l’Iwama Ryu et s’inscrit ainsi dans la lignée du Budo Japonais. Cependant Wanomichi en propose une approche spécifique via un programme particulier de préparation aux techniques de l’Iwama Ryu associé à des arts de bien-être.

Wanomichi est une méthode évolutive créée par Daniel Toutain* après 50 ans de pratique de l’Aikido, dont trente années passées sous la férule de trois grands professeurs japonais : Masamichi Noro Sensei *, Nobuyoshi Tamura Sensei * et Morihiro Saito Sensei *, tous élèves directs du Maître Morihei Ueshiba * le fondateur de l’Aikido.

ORIGINES ET SPÉCIFICITÉ

La partie Budo de Wanomichi a pour fondement le programme technique qui était enseigné par le maître Morihiro Saito sous l’appellation « Iwama Ryu » dans le Dojo du Fondateur de l’Aikido situé à Iwama au Japon. Dojo dont Saito Sensei a eut la charge jusqu’en 2002. Bien qu’issu d’une même source, ce programme technique de l’Iwama Ryu était présenté par le maître Saito comme différent sur certains points de celui de l’Aikido généralement pratiqué. L’enseignement préservé par Saito Sensei inclut en particulier l’étude du Bukiwaza (Aikiken –Aikijo) que le fondateur n’enseigna que dans son Dojo d’Iwama.
Daniel Toutain a bénéficié de toute cette transmission auprès du maître Saito dans ce lieu historique en tant que uchideshi (élève interne). Cependant dans Wanomichi, les techniques d’Iwama à mains nues et avec armes sont abordées d’une manière particulière et unique afin d’apporter, au delà de la forme, une meilleure compréhension des principes qui les animent. Une préparation spécifique et structurée  comprenant des exercices à mains nues ou avec un jo, seul ou avec un partenaire, permet d’intégrer plus facilement ce qui est propre à l’héritage technique d’Iwama. Un kata à mains nues nommé « Enshin no Kata » fait partie de cette démarche pour s’imprégner de l’essence des techniques de Taijutsu et de certaines techniques d’armes. Quant au programme d’origine du Bukiwaza, il a aussi été complété dans le même but grâce à une méthode adaptée.
Il s’agit de savoir utiliser correctement les concepts de cercle, de levier et de synchronisation qui façonnent les techniques d’Iwama. Avec en même temps une attention toute particulière portée sur les notions de Kokyu (puissance développée à partir du bassin en relation avec la respiration), d’awase (harmonisation) et de musubi (lier). D’une manière générale, ces exercices ont pour fonction d’acquérir une meilleure maîtrise du corps et de l’espace tout en favorisant une bonne circulation de l’énergie. Il en résulte une exécution plus juste et plus fluide des techniques du Wanomichi.

La spécificité du Wanomichi est d’inclure également dans son programme d’autres spécialités axées sur le bien être, l’utilisation contrôlée de l’énergie et l’amélioration de la souplesse. Un Yoga dynamique* a été spécialement adapté pour les pratiquants de Wanomichi et est utilisé de façon systématique comme préparation physique et mentale.

L’ensemble de ces pratiques complémentaires aux techniques d’Iwama est regroupé sous l’appellation « Kaisen Dosa »*
Kaizen Dosa occupe une place essentielle et contribue à ce que les pratiquants abordent la partie Budo du Wanomichi progressivement et dans de bonnes conditions.  La méditation est également intégrée dans le programme de Kaizen Dosa.

Ainsi le lien établi entre techniques propres à l’Iwama Ryu de Saito Sensei et le programme intégral du Kaizen Dosa constitue l’originalité de Wanomichi.

La pratique complète du Wanomichi a pour effet de procurer un bon équilibre physique et émotionnel. Cela participe à préserver une bonne santé dont il est reconnu aujourd’hui qu’elle dépend de plusieurs facteurs.
Les valeurs transmises dans le Budo et présentes dans l’Aikido font aussi partie des valeurs enseignées dans Wanomichi afin de guider le pratiquant vers une maturité spirituelle dont le point de départ est la connaissance de soi et la recherche d’harmonie.
Wanomichi s’adresse aux adultes, hommes ou femmes quel que soit l’âge, et aux enfants.

REPRÉSENTATIVITÉ

Wanomichi est actuellement représenté dans plus d’une dizaine de pays avec des instructeurs d’un niveau se situant entre 2ème et 6ème Dan.
En France le groupe Wanomichi compte une vingtaine de Dojos. Au total il est possible de s'initier au Wanomichi dans une cinquantaine de Dojos répartis dans le monde.


•     Morihei Ueshiba (1883 – 1969) Fondateur de l’Aikido
*     Morihiro Saito (1928 – 2002) Considéré comme l’héritier technique du Fondateur, gardien de son Dojo           à Iwama au Japon jusqu’en 2002.
*    Nobuyoshi Tamura (1933 – 2010) disciple du Fondateur.
*    Masamichi Noro (1935 – 2013) disciple du Fondateur et créateur du Kinomichi.

*   Kaizen Dosa : Le mot kaizen est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». La traduction  courante est « amélioration continue » soit analyser pour rendre meilleur ». Terme utilisé dans différents domaines.


*   Ashtanga Yoga : C’est un Yoga dynamique comprenant des postures accompagnées d’étirements pour développer l’énergie avec des positions visant à accumuler le souffle vital dans les parties profondes des tissus du corps grâce à une synchronisation des mouvements avec la respiration. Certaines postures favorisent le « gainage » du corps de façon spectaculaire. Le Centre du corps guide tous les mouvements comme dans les arts du Budo japonais. Yoga signifie Union.
Sonia Tomioka Toutain, diplômée de l’Université de Sao Paolo (USP – Brésil) en éducation Physique et Sportive - Psychologie et Physiothérapie, professeure de Asthanga Yoga et 4ème Dan Iwama Ryu a vécu 5 ans à Iwama au Japon en tant qu’élève de Saito Sensei. Ses connaissances dans ces différents domaines lui ont permis d’adapter les points forts du Ashtanga Yoga aux besoins des pratiquants de Wanomichi et ce programme unique est inclus dans Kaizen Dosa.

Daniel Toutain :
Pendant 30 ans, Daniel Toutain a été successivement élève proche de trois grands experts japonais, tous disciples du maître Morihei Ueshiba, le Fondateur de l’Aikido :
-  Masamichi Noro Sensei  de 1968 à 1978
-  Nobuyoshi Tamura Sensei de 1978 à 1988
-  Morihiro Saito Sensei de 1992 à 2002
A part une courte expérience en Judo et Karaté, Daniel Toutain a pratiqué pendant quelques années le Wing Chun avec un Maître chinois de réputation internationale ainsi que le Iaï sur une période plus longue. Depuis plusieurs années il s’adonne au Ashtanga Yoga, un Yoga dynamique qui a beaucoup  influencé ses techniques d’un point de vue d’une plus grande maîtrise du corps et de la posture. Ses recherches, influencées par toutes ses expériences, l’ont amené à créer la méthode Wanomichi dès 2015. Il a commencé à utiliser officiellement ce nom en 2018.

Daniel Toutain a débuté l’Aikido en 1968 avec Masamichi Noro Sensei et a suivi son enseignement jusqu’en 1978. Entre 1976 et 1978 il a été l’assistant à plein temps du maître Noro qui lui avait confié des cours dans son propre Dojo à Paris. Depuis 1975 Daniel Toutain est titulaire du diplôme d’Etat de professeur de Judo, Karaté, Aikido et Méthodes de Combats Assimilées (option principale Aikido) du Ministère Français de la Jeunesse et des Sports.

De 1978 à 1988 il a été élève proche de Nobuyoshi Tamura Sensei dont il a suivi l’enseignement de façon intensive.
Daniel Toutain a un temps occupé les fonctions de Délégué technique Régional au sein de l’UNA (Union Nationale Aikido) et ensuite de Responsable technique National au sein de la FFLAB (Fédération Française Libre d’Aikido et de Budo), toujours sous la tutelle de Tamura Sensei.

Entre 1993 et 2002 Daniel Toutain est allé régulièrement deux ou trois fois par an au Japon pour étudier les techniques d’Iwama en tant que Uchideshi (élève interne) sous la direction de Morihiro Saito Sensei dans le Dojo du Fondateur de l’Aikido à Iwama. Il a par ailleurs accompagné son maître lors de très nombreux stages en Europe durant toute cette période et a invité trois fois Saito Sensei en France en organisant des grands stages internationaux. Ces stages ont connu un vif succès et font partie des rares visites de ce grand maître sur le territoire français.
En 2002 Daniel Toutain a reçu le 6ème Dan directement de maître Saito qui lui avait auparavant déjà décerné le plus haut certificat en ce qui concerne la maîtrise de l’Aikiken et de l’Aikijo.
De son vivant, Saito Sensei l’avait délégué pour faire passer les grades Dan Iwama Ryu en dehors du Japon.
Daniel Toutain a été un temps le directeur technique du groupe « Iwama Ryu  France » au sein de la fédération FFAB.

Wanomichi est donc l’aboutissement de toutes ces expériences, de cet enseignement reçu pendant trente ans et de cinquante années de pratique dont une quarantaine en tant que professeur à différents niveaux. Wanomichi se veut rester évolutif et créatif tout en restant attaché aux racines qui l’ont fait naître et trouve parfaitement sa place dans la citation de Jean Cocteau :
« La Tradition c’est ce qui, en s’appuyant sur les certitudes du passé, évolue en permanence ».

Caligraphie Aikido